vendredi 23 novembre 2012

Dédicace aux routes espagnoles

 
Très pratique pour égaliser les haies des bords de routes
Tout au long de mon trajet à vélo en Espagne, au-delà des paysages que je traversais, le bord des routes et les objets que je pouvais repérer m'ont profondément marqué. 

Prenant la forme de véritables dépotoirs, de cimetière animalier ou de pistes à obstacles, la composition des bords de route me permettait de faire des liens avec certains gestes que j'ai pu remarquer à l'intérieur, par exemple, de bars à tapas, où le sol est littéralement jonché de détritus aussi absurdes que des serviettes de table ou des sachets de sucre qui auraient pu facilement se retrouver ailleurs que sur le plancher... 

Les images exposées ci-dessous sont parfois choquantes, voir tristes, Par le biais de ma lentille, j'ai néanmoins tenté de leur donner un sens artistique. Notez que ceci est seulement le résultat de trois jours de travail...

Grandir dans l'aversion
Sa moto ne l'a pas pardonné...
Dieu ait son âme
Une soirée arrosée et dansante !
Belle mâchoire !
Une rivière de canettes et bouteilles. Fréquent.
...Pauvre ti...
Crapaud se faisant bronzer
Danger, éboulement en cours
Le roadrunner, Mipmip ! En vrai.