lundi 24 septembre 2012

Le matériel nécessaire... ou non ?

Jour moins 1,


Ces deux êtres - les plus importants -
ne pouvaient malheureusement pas
 se faufiler dans mes sacoches...
Petite et moi tentons de faire le tri entre ce qui doit entrer dans les sacoches et ce qui doit rester à Québec. 

- Le vélo : Specialized Tricross 2012.
- Roues : pimpées pour éviter les crevaisons.
- Sacoches : Arkel, de Sherbrooke. Le sac à dos GT Touring de 18 litres (à l'avant), les deux Dauphins de 32 litres à l'arrière et mon petit panier de guidon (7,5 litres). 
- Des outils de base, dont une clé à molette.
- Des gugus que tout le monde m'a dit d'avoir absolument, tel que des bungees, des tiraps et du tape électrique.

- Suite au conseil de mon médecin et ami, de l’onguent de zinc, donc l'application doit être journalier, très abondant et localisé...  
- De la technologie, dont notamment un Galaxy SIII débloqué, qui me permettra d'utiliser ce pourquoi il est fait, c'est-à-dire jaser. Ancien propriétaire de produit Apple, ce Samsung est véritablement un petit bijou ! Il me servira de caméra, de GPS et, bien sûr, m'apportera réconfort lors des moments plus difficiles.
- Un disque de 175 grammes et un disque lumineux.
- Beaucoup de gilets en dry shit et un habit de soirée, mettons.
- Quelques cartes Michelin à l'échelle 200 000.
- Des finger puppets, pour mes séances de psycho-touring.
- D'autres cossins dont l'utilité me sera peut-être révélée ultérieurement...