mercredi 17 octobre 2012

Palamós à Barcelona : la Costa Brava

Le port de Palamós au couché du soleil
La crevaison et les kilomètres de la veille m'avaient épuisé. Même si ma nuit à Palamós fut courte en raison d'une surexcitation de Wifi, j'étais déterminé à faire la route de la côte de la Costa Brava et de rejoindre, après 80 km, Canet de Mar. Le plan parfait, car il me resterait 50 km avant de rejoindre Charlot à Barcelone.


Toutefois, mon vélo en n'avait pas décidé ainsi. Peut-être encore frustré de la patch que je lui avait colléE la veille à son pneumatique arrière, il décida qu'il en avait assez de rouler avec une roue déchaussée. Cela m'obligea à ôter mes freins arrière pour cessez le frottement sur ma roue.


Toutefois, le timing était vraiment mal choisi : je devais passer 40 km sur une route dangereuse où, d'un côté il a la mer à 1000 mètres plus bas et de l'autre, il y a des risques d'éboulements. Ajoutons à cela le "simple" fait que la route suit les méandres de la montagne. Le rythme est le suivant : 3 à 5 km de montée qui mènent à un village et 3 à 5 km de descente.

Malgré les efforts, les blasphèmes et les remises en question de ma présence dans ces lieux, voire sur la terre (!), le paysage qui prenait forme devant moi était unique. 


L'oranger du roc et du sable, le vert des arbres et les bleus de la mer salée restent encore fixés dans ma mémoire "vive".

La Costa Brava, done!