dimanche 14 octobre 2012

Collioure, la perle du sud

Un chemin mystérieux reliant Gruissan à Port-la-Nouvelle.
Voici comment on m'a présenté à Collioure : "Tu rencontreras la perle du Sud". Toutefois, avant de pouvoir lui faire la bise, goûter ses anchois locales et boire son banyuls, je devais prendre un chemin sinueux près de la côte seulement accessible en vélo ou 
à pied.




Un dernier regard sur le Château de Gruissan à l'Aube.
C'est le petit fils à Anne-Marie, la mère de Orphée, la siamoise, qui m'a expliqué, dans un accent bien du Sud et avec son cuissard qui dévoilait impunément la taille sa bûche et la texture nervurée de son testicun, le moyen de passer par la côte et gagner - selon lui - 30 km.

-Après la petit pongne (pont), tu tournes à droité et tou poursuis ta routé pendagne 10 bornes. Tou comprends? 
-Oui... oui. Dis-je, le regard profond ou profondément ailleurs...
- Après les 10 bornes, à l'écluse, tu tournes à gauche et tu suis les odeurs du canal(E) du Midi !


Collioure, ville d'un charme unique

Petite ruelle d'artisans
C'est ce que je fis. Toutefois, il avait omis de me dire que je devais traverser une réserve faunique avec des hordes de moustiques comme espèce protégée...

Bref, après 100 km, mon arrivée à Collioure fut coordonnée par une pluie torrentielle, seulement la seconde depuis que mes pneus roulent sur le sol français.


La plage de Collioure
Un souper avec un restaurateur strasbourgeois qui a maintenant résidence secondaire à Collioure m'a permis d'en savoir davantage sur cette cité qui, malheureusement aujourd'hui, est pratiquement passée aux mains de riches propriétaires anglais qui en ont fait leur "Côte d'Azur" à eux, sans le blingbling.

Voyez ces LIVE :